Archives pour la catégorie Français

EPI Aux lettres, citoyens ! 4e 1 et 2 Bordeaux XVIIIè sur les traces de l’esclavage

Cette année, un Enseignement Pratique Interdisciplinaire associe l’histoire, le français, les langues vivantes et l’éducation aux médias et à la maîtrise de l’information.

Première étape, les classes de 4e ont abordé la question de l’esclavage et du commerce triangulaire en histoire. Et pour apporter une vision complète et concrète du sujet à ses élèves, M. Lauseig, leur enseignant d’histoire géographie, a organisé une sortie à Bordeaux sur les traces des l’esclavage. Accompagnées de leur professeur de lettres Mme Luxey, de M. Vergnaud enseignant remplaçant en histoire géographie et de Mme Promis enseignante documentaliste, les deux classes ont visité les salles du musée d’Aquitaine consacrées à l’époque moderne. Ces nouvelles salles permanentes ouvertes en 2009 s’organisent en quatre espaces à la scénographie différenciée. Le premier espace témoigne de l’importance de la ville de Bordeaux au XVIIIe siècle en France. Le deuxième espace s’intéresse aux modes et aux enjeux du commerce maritime bordelais, matérialisé par une imposante collection d’objets de navigation et de maquettes de vaisseaux. L’organisation du système esclavagiste dans les îles à sucre est mise en perspective dans le troisième espace.  Le dernier espace qui relate les combats pour l’abolition, menés de part et d’autre de l’océan, s’intéresse aux conséquences de l’esclavage dans nos sociétés en s’interrogeant sur les héritages politiques, sociaux et culturels nés de cette histoire. Le matin, la classe de 4e 2 a suivi bien attentivement la visite guidée au musée alors que la 4e 1 y a suivi son professeur l’après-midi. La deuxième partie de la journée nous a amenés aux archives départementales, où séparés en deux petits groupes, les élèves ont pu visiter les archives et découvrir des documents du 18ème sur le destin de quatre enfants en lien plus ou moins direct avec un riche propriétaire d’une plantation à Saint-Domingue (Antilles françaises).

Les deux classes ont pique niqué à midi sur les quais en face des Quinconces, où les ont rejoints les élèves et leurs correspondants italiens ainsi que leurs enseignants.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Courant livre : sortie à la librairie Georges des classes de 4ème 5 et 6

Dans le cadre d’un projet qui a duré toute l’année (séances au CDI rencontre avec l’auteur Hubert Ben Kemoun, visite au musée de l’imprimerie) nous sommes allés à la librairie Georges à Talence. Nous avions 30 €uros chacun grâce au conseil général et au collège, pour acheter des livres. Madame Bory, la propriétaire, nous a d’abord présenté son métier et a répondu à nos questions. Ensuite, nous sommes allés choisir des livres (mangas, documentaires, romans, BD). Nous avons apprécié l’accueil (jus d’orange et biscuit!) et nous avons aimé choisir les livres. Nous avons commencé à les lire rapidement.

Compte-rendu rédigé collectivement dans la classe de 4e 6.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Concours citoyenneté européenne : remise des prix

Félicitations Stella B. et Marilou D. !!!! Avec L’europartition, elles ont remporté le premier prix Conseil départemental 2017. Mercredi 13 juin, elles partent à Bruxelles avec d’autres élèves primés venus de plusieurs établissements de la Gironde (15 collèges ont participé cette année). De nombreux prix ont été distribués soit en collectif soit en individuel, en présence d’élus et de responsables locaux investis dans les échanges européens, dans la défense des libertés et de l’égalité. Étaient présents, Monsieur Jean-Luc Gleyze président du département, Mme Jacqueline Madrelle présidente de France Liberté Gironde, monsieur le Consul d’Allemagne fédérale, une représentante du recteur, membre de la DAREIC, M. Alain Pierre Degenne, de l’alliance française de Bordeaux, M. Philippe-Henri Ledru ancien Directeur des relations et de la coopération internationale ainsi que de la Citoyenneté européenne au Conseil Général de la Gironde et les deux auteurs qui ont inspiré nos élèves cette année, l’une allemande, la deuxième franco-sénégalaise. Cette cérémonie était ponctuée et rythmée de pauses musicales interprétées avec brio par les élèves de la classe Jazz du collège de Monségur. Chaque texte sélectionné a été lu par des acteurs, nous avons pu admirer le niveau et la qualité des composition récompensées.

Les élèves  de 4e 1 et de 4e 2 ont participé à ce concours avec leurs enseignants de français et d’histoire-géographie. Le travail d’écriture a été précédé de plusieurs étapes : recherches documentaires sur la question des migrants, réalisation d’un diaporama sur  le voyage d’un migrant,  prestation orale, rencontre avec les deux auteures invitées cette année, Gila Lustiger et Khadi Hane,  puis étude de leurs  textes.

Remisedesprix2RemisePrix1

Atelier de printemps Lire en poche

Deux classes de 6e ont profité d’une rencontre avec une auteure ou une illustratrice pour les ateliers de printemps proposés par la mairie et Lire en poche.

La classe de 6e 2 a rencontré Pauline Amélie Pops illustratrice qui travaille notamment avec l’auteure jeunesse Nathalie Bernard sur la série Silence. Pour l’occasion, nous avons fait l’acquisition de nouveaux titres. Les élèves ont appris avec elle, à dessiner un personnage. Les esquisses réalisées pendant la séance sont exposées au CDI. Pour plus d’informations sur cette artiste : voir son blog : http://toxiclollypops.blogspot.fr

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La classe de 6e 3 a rencontré l’auteure Naïma M. Zimmermann dont un livre est dans la sélection du Prix Lire en Poche 2017 : Vampire ça craint (grave). Ce roman a beaucoup de succès auprès des élèves de 6e qui souvent lui donnent une bonne note.

Naïma leur a proposé un atelier d’écriture, pendant une partie de la rencontre, ils devaient décrire le comte de Dracula. Pas facile ! Mais ils ont adoré. Elle aussi a son blog : http://nmzimmermann.blogspot.fr

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

L’escale du livre : les élèves de 4ème SEGPA visitent le musée de l’imprimerie

Dans le cadre du projet Courant livre, les élèves 4ème 5 et 6 Segpa sont partis à Bordeaux avec trois adultes dont leur enseignante de français-arts plastiques Mme Perrot et Mme Bournet Directrice de la SEGPA, visiter le musée de l’imprimerie et rencontrer l’auteur Hubert Ben Kemmoun à l’escale du livre.

Ce musée a été installé dans une ancienne brûlerie à café. En introduction, un des bénévoles fait un historique de sa création, nous explique que dans les années soixante-dix, avec l’invention de l’offset, les imprimeurs équipés pour la typographie, ont dû investir dans ces nouvelles machines. Ce musée a vu le jour en 1979, grâce à des professionnels bénévoles et passionnés par leur métier. Ils ont souhaité récupérer les machines de typographie et les conserver pour garder des traces des anciennes mécaniques d’imprimerie.

Les élèves restent rassemblés dans un premier temps pour entendre l’histoire de l’imprimerie, des supports d’écriture et du papier. Les premiers moulins à papier arrivent en France au XIIIème siècle. Au XVème siècle, en Allemagne, Gutenberg invente le caractère mobile métallique, ce caractère est fabriqué avec un alliage d’antimoine, de plomb et d’étain. La presse d’imprimerie existait déjà en Chine depuis 2000 ans, mais elle se faisait sur des plaques de bois où le texte était fixe. Gutenberg l’a révolutionnée grâce à ces caractères mobiles rendus très solides grâce à l’alliage de métaux. En 1517, une première presse est installée dans la région à la Réole. Puis, d’importantes évolutions arrivent avec la révolution industrielle.

Ensuite, les élèves sont répartis en deux ateliers pour imprimer sur deux machines différentes, une presse à bras du 18ème siècle et une presse typographique à pédale de 1860. Sur la première, qui servait pendant la révolution française, il fallait compter deux jours de travail pour faire un journal.

Avant de partir, nous découvrons un mode d’imprimerie très utilisé plutôt par les artistes et pour les affiches, la lithographie et en particulier la pierre lithographique.

Cette pierre très dure, vient de la vallée de l’Isar en Bavière (pierre dite de Munich), l’artiste fait son dessin au crayon gras sur la pierre. Chez l’imprimeur, la pierre est mouillée après quoi on peut passer le rouleau encreur. Le gras prend sur l’encre mais ne prend pas sur l’eau, c’est le principe de refoulement du gras par l’eau. On peut imprimer jusqu’à 4000 feuilles avec ce système deux feuilles à la minute.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 Pour enlever ce dessin, de l’eau et du sable sont mis sur la pierre et on frotte pendant quarante minutes avec une autre pierre.

En février : laissons nous emporter au pays des contes

Les conteurs de Malartic, ils s’appellent Marie-Jo, Marc, Joseph, Monique, Amandine, Sylviane, Christine, Régine, ils ont un grand plaisir qu’ils veulent partager avec qui veut bien les écouter : conter. Ce sont nos élèves de 6ème, toutes les classes, qui sont venues pendant une heure chacune, se laisser emporter par des histoires qui commencent presque toujours par « il était une fois… » Tous ont été très atentifs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sortie théâtre mardi 17 janvier

La classe de 6ème 1 est sortie au théâtre des 4 saisons à Gradignan, mardi 17 janvier à 20 h. pour la pièce L’arche part à huit heures par la compagnie La Petite Fabrique, d’après le texte d’Ulrich Hub, avec une mise en scène de Betty Heurtebise. Les élèves sont sortis enchantés de ce voyage avec trois pingouins sur la banquise qui embarquent sur l’arche de Noé, dont un en passager clandestin.